L’Apnée Obstructive du Sommeil : un impact majeur sur la sécurité et la productivité au travail

 

L’apnée obstructive du sommeil se caractérise par des pauses respiratoires pendant le sommeil qui touchent selon des études entre 20 à 50% des adultes1. Ces pauses, dues à une obstruction complète du pharynx souvent causée par la langue, provoquent le réveil du malade et détruisent son sommeil. Cette mauvaise qualité de la respiration et du sommeil a des conséquences non seulement sur la santé des individus mais favorise également une forte somnolence pendant la journée, affecte leurs fonctions cognitives. Elle a donc un impact majeur sur leur vie sociale et professionnelle.

Une étude médico-économique américaine a montré que les patients apnéiques souffrant de somnolence pendant la journée ont 13,7 fois plus de risques d’avoir un accident du travail que des salariés en bonne santé2. Hirsch Allen et ses collaborateurs ont récemment montré qu’une heure de sommeil perdue induit une augmentation de 5,7% du nombre d’accident du travail et augmente de 67,6% le nombre de jours d’arrêt de travail3. Les coûts pour la société deviennent exorbitants. Le cabinet Frost & Sullivan pour le compte de l’AASM (Académie Américaine de Médecine du Sommeil) a évalué à 86,9 milliard de dollars le coût en productivité perdue aux USA des apnées obstructives du sommeil non traitées4.

La bonne nouvelle, c’est qu’un traitement de l’apnée du sommeil, outre les bénéfices substantiels pour la santé, permet d’augmenter en moyenne de 17,3% la productivité au travail et baisse de 40% le nombre de jours d’arrêt de travail.

Savez-vous que la langue est impliquée dans le fonctionnement des voies aériennes? Ses dysfonctions sont souvent à l’origine des apnées du sommeil, et elles peuvent être traitées par rééducation.

 


Notes et Références

  1. Heinzer R, Vat S, Marques-Vidal P, et al. Prevalence of sleep-disordered breathing in the general population: the HypnoLaus study. Lancet Respir Med. 2015;3(4):310-318. doi:10.1016/S2213-2600(15)00043-0
  2. Omachi TA, Claman DM, Blanc PD, Eisner MD. Obstructive sleep apnea: A risk factor for work disability. Sleep. 2009;32(6):791-798. doi:10.1093/sleep/32.6.791
  3. Hirsch Allen AJM, Bansback N, Ayas NT. The Effect of OSA on Work Disability and Work-Related Injuries. Chest. 2015;147(5):1422-1428. doi:10.1378/chest.14-1949
  4. Frost & Sullivan. Hidden Health Crisis Costing America Billions. Mountain View; 2016. https://aasm.org/resources/pdf/sleep-apnea-economic-crisis.pdf.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

vulputate, venenatis diam odio Nullam quis ut nec dictum ante. ut neque.