Vivre longtemps c’est bien. Vivre bien et longtemps, c’est mieux.

Le sommeil prend une place de plus en plus importante dans le bien-être, au même titre que la nutrition et l’activité physique. En témoigne cet article récent de Maddyness qui présente la multitude d’outils développés pour mesurer la qualité du sommeil. Mais comment améliorer cette qualité de sommeil ?

 

La respiration nasale est essentielle pour bien dormir

Respirer par le nez pendant le sommeil est essentiel pour bien dormir. En effet, la respiration buccale aggrave certains Troubles Respiratoires du Sommeil (TRS) comme le ronflement ou le Syndrome d’Apnée Obstructive du Sommeil (SAOS)1-2. Elle contribue à une mauvaise position et un défaut de tonus de la langue3, qui s’affaisse pendant le sommeil, rétrécit le diamètre du pharynx et gêne voire empêche le passage de l’air.

 

Ces troubles s’accompagnent souvent d’un bruit important (ronflement) ou de réveils répétés pendant le sommeil (apnées obstructives), qui conduisent à une diminution importante de la qualité du sommeil de la personne concernée ou de son entourage. Il s’ensuit une somnolence pendant la journée, des difficultés à se concentrer, une irritabilité, un risque pour les conducteurs…

 

L’instauration ou la restauration d’une respiration nasale permet de lutter contre les Troubles Respiratoires du Sommeil et la somnolence associée, et peut entraîner une amélioration importante du bien-être.

 

Pour être efficace et durable, un traitement doit agir sur la cause de ces troubles.

Des études ont démontré l’efficacité d’un traitement physiologique pour lutter contre ces TRS et restaurer une respiration nasale : la rééducation linguale4-5. Ce traitement est durable et ne présente pas d’effets secondaires. L’utilisation du dispositif breveté Tongue Right Positioner vise à renforcer ce traitement en adaptant le tonus et la position de la langue pendant la nuit, pour des effets le jour et la nuit.

 

Nous connaissons tous les slogans « pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé » ou encore « pratiquez une activité régulière ». A quand un slogan de santé publique « manger, bougez, dormez bien » ?

 


Notes et Références

  1. Olsen & Kern (1990). Mayo Clin. Proc. 65: 1095–105
  2. Kim & Guilleminault (2011). Sleep Breath 15: 185–193
  3. Harvold et al., (1981). Am. J. Orthod. 79: 359–72
  4. Lee et al., (2015). Sleep Breath. 19: 1257–64
  5. Torre & Guilleminault (2017). J. Pediatr. (Rio. J).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

neque. Praesent elit. vulputate, Donec Lorem